Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Médecines Naturelles’ Category

Roseau

Raide mais souple, Ensemble

Oser le paradoxe, Nuage soufflant

Se délecter de son duo, Avec le vent

Entourloupe, Cercle du voyant

Avec grâce, Cape ample

Union enracinée, Eau et guérison

Publicités

Read Full Post »

Beaucoup de choses ont été écrites sur les arbres. Depuis la botanique jusqu’à la magie antique, en passant pas tout ce que vous voudrez d’autre. Mais lorsque j’ai commencé à travailler avec les arbres, j’ai dû apprendre à les connaître. Au delà des caractéristiques de l’espèce, chaque arbre a, en quelque sorte, son caractère ou sa personnalité, plus ou moins visible. Comme chez les humains, vous n’en trouverez pas deux parfaitement semblables. L’un aura un tronc plus comme ceci, l’autre une branche comme cela ou des racines encore autrement. Au delà des spécificités visibles, les arbres ont aussi des qualités « invisibles », ou plutôt « discrètes ». Pour les trouver et donc pour rencontrer un arbre autrement, la première chose importante est de respecter l’arbre et de prendre le temps d’apprendre à le connaître.


Voici quelques questions pour guider votre expérience. Certaines vous parleront, d’autres pas. Et c’est très bien comme cela. Chacun est différent et chacun réagit autrement. Mais ce qui est important, c’est d’expérimenter.

 

DSC00014

 


Après avoir choisi un arbre, commencez par l’observer.

– Quelles caractéristiques a-t-il ?

– A quoi vous fait-il penser ?

– Quelle est sa forme (hauteur, largeur, branches basses ou non, penché d’un côté ou de l’autre, forme plutôt ronde ou élancée).

– Qu’en est-il de la couleur de son feuillage (vert clair ou plus foncé, couleurs d’automne, etc…)

– Si l’arbre que vous avez choisi a des feuilles, sont-elles rondes, lobées, dentelées ? S’il porte des aiguilles, sont-elles pointues, rondes, longues ? Qu’en est-il des fleurs ? Quelles significations ont ces caractéristiques ?

– Est-ce que son tronc est atteignable ou « protégé » par des branches basses, une autre végétation ?

– Qu’en est-il des branches et des racines ?

– Quelles sensations vous procure-t-il ?

– Touchez-le à divers endroits (grosses et petites branches, tronc, aiguilles ou feuilles s’il y en a, tige, fleurs, etc….). Est-ce que la sensation est partout semblable ?

– Secouez doucement une feuille, une petite branche et une plus grosse, ou une tige. Que se passe-t-il ? Qu’est-ce qui bouge ? Secouez le tronc. Adaptez votre force à l’arbre avec lequel vous travaillez. Le but n’est pas de casser quelque chose mais d’observer la réaction de l’arbre et votre propre réaction.

– Comment les choses changent-elles lorsque tout est humide, enneigé ?

– On parle d’arbres « nus » en hiver. Le sont-ils vraiment ?

– Observez les fleurs des arbres/plantes si elles sont présentes. Quel est leur message ? Quelle odeur ont-elles ?

– Qu’en est-il des fruits ? Un pive n’est pas semblable à un gland ni à un pomme. Qu’est-ce que l’arbre donne au travers de son fruit ?

– On parle toujours de recevoir de l’arbre. Qu’en est-il de donner ? Que peut-on offrir à un arbre ?

Si vous faites juste pour avoir fait, vous n’aurez probablement que peu de bénéfices de l’exercice. Par contre, la question du sens est importante. Par exemple, un arbre qui penche du côté droit, qu’est-ce que cela veut dire pour moi ? Ou l’odeur de cet arbre, que me rappelle-elle ? Ou encore, pourquoi ai-je choisi un résineux ?

Donner du sens est primordial. C’est ce qui fera que l’expérience sera enrichissante et peut-être même bien au delà.

 

 

DSC01112

Read Full Post »

Le livre de Magali Jenny « Guérisseurs, Rebouteux et Faiseurs de Secrets en Suisse-Romande » est un ouvrage intéressant pour celui ou celle qui s’intéresse à ce sujet. La liste d’adresse mise à jour peut être particulièrement utile pour qui recherche ce genre d’aide.

Cet ouvrage est basé sur une licence en anthropologie sociale et culturelle. Le point de vue peut semble intéressant et il l’est. Malheureusement, Magali Jenny ne va pas très loin dans sa recherche. Il y a une centaine de pages qui sont consacrées à des portraits de guérisseurs, sans aucun commentaire sur un livre de près de 300 pages….Si vous enlevez encore les 230 adresses listées par cantons et par spécialités….

Il y a cependant un rituel intéressant pour les maladies de la peau, à l’aide de pousses d’églantiers de l’année, pratiqué uniquement « lors des derniers jours de la lune noire et les premiers de la lune blanche ». Comme il s’agit d’un secret, le praticien ne donne pas les paroles qu’il prononce. Mais il s’agit peut-être d’un transfert sur la plante, méthode connue depuis l’antiquité et que l’on retrouve dans divers ouvrages anciens.

En bref : un livre intéressant si vous cherchez un répertoire d’adresses. Si vous cherchez une vraie analyse en profondeur, vous serez certainement déçu de cet ouvrage…

Read Full Post »

Il y a 2000 ans : mangez cette racine

Il y a 1000 ans : cette racine, c’est du paganisme. Dites plutôt cette prière.

Il y a 150 ans : cette prière, c’est de la superstition. Buvez plutôt cette potion.

Il y a 80 ans : cette potion, c’est de l’huile de serpent. Avalez plutôt cette pilule

Il y a 20 ans : cette pilule est sans effet réel. Prenez plutôt un antibiotique.

Aujourd’hui : cet antibiotique, c’est artificiel. Mangez plutôt cette racine…


Auteur inconnu

Read Full Post »

Ballenberg

Si vous allez au Musée de l’Habitat Rural à Ballenberg, ne manquez pas leur droguerie. Un endroit extraordinaire pour qui s’intéresse aux plantes médicinales. Lors de ma visite, le droguiste présent avait « le physique de l’emploi ». Il ne parlait malheureusement pas bien le français mais j’ai tout de même réussi à comprendre qu’il faisait un sirop pour la toux au thym. Ils vendent une petite brochure sur les plantes médicinales (en français cette fois) assez intéressante. Elle donne le nom des plantes, la partie utilisée et son application. Un autre détail intéressant : vous saurez si la plante que vous convoitez est protégée (donc à planter dans votre jardin ou sur votre balcon) ou si vous pouvez la cueillir sans arrière pensée. Je ne vous parle pas de la droguerie. J’aurais acheté la moitié du magasin si j’avais pu….

Autre chose intéressante : une scierie. Voir un gros tronc être scié dans sa longueur uniquement par l’énergie d’une roue à eau…..à ne pas manquer.

scierie

Nous n’avons pas eu le temps de visiter la chocolaterie (ce sera pour une autre fois….) mais goûtez à leurs tuiles aux amandes. Un régal. De même que leur fromage et leur saucisse sèche.

maisons

Et pour conclure : la plus belle ferme de Ballenberg. Croyez-moi, elle vient du Pays de Neuchâtel….

fermeneuch

Encore une chose : nous avons eu le privilège de voir une vieille femme toute ridée filer du lin….. Que de beauté !



Read Full Post »

Depuis un certain temps déjà, je m’intéresse aux cosmétiques bio. J’ai fait un cours d’une journée à l’Ecole Club de Genève que je ne peux que recommander. Depuis lors, je fabrique mes crèmes pour le visage et les mains.

Voici la recette de base que j’utilise, avec une courte vidéo

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=500000#page=lastvideos;vid=10343395

http://www.tsr.ch/xobix_media/files/tsr/abe/2009/recettecreme.pdf

J’ai aussi trouvé un bouquin intéressant et bien fait sur le sujet dont vous trouverez les références ci-dessous (merci à Caillin Blaa). Il faut beaucoup moins de matériel que pour certaines autres recettes « pêchées » sur internet.

Cérez vos cosmétiques Bio, Sylvie Hampikian, Ed. Terre Vivante, ISBN : 978-2-914717-28-1

Read Full Post »

Rêver au fil du temps

Dans notre civilisation occidentale, l’interprétation des rêves a été interdite dès les premiers siècles de l’ère chrétienne. Elle était assimilée aux pratiques divinatoires comme le tarot et l’astrologie. En France, elle est même restée interdite jusqu’en 1992 par l’article R 34 du Code Napoléon, l’ancien Code Pénal.

L’article R. 34-7° était complété par l’article R. 36-2°, prévoyant une peine complémentaire obligatoire, décision de la Chambre Criminelle de la Cour de Cassation en date du 18 janvier 1835.

Article R. 34-7° : « Seront punis de l’amende prévue pour les contraventions de la 3e classe […] : Les gens qui font métier de deviner et pronostiquer, ou d’expliquer les songes ».

Article R. 25-3° : « la peine applicable aux contraventions de la 3e classe est une amende de 600 F à 1300 F inclusivement ».

Article R. 36-2° : « Seront de plus saisis et confisqués : […] Les instruments, ustensiles et costumes servant ou destinés à l’exercice du métier de devin, pronostiqueur ou interprète des songes ».

Pour beaucoup de médecins, le rêve était un phénomène incohérent et sans aucun intérêt pratique. « La nuit, le cerveau se repose. Le rêve est un fonctionnement absurde des neurones qui précède le retour de la conscience claire. Le sommeil et le rêve n’ont donc aucune utilité : le temps passé à dormir et à rêver est perdu » affirme le Dr E. Marey, physiologiste et président de l’Académie de Médecine de Paris en 1900. En 1924, le Larousse Médical illustré définit le rêve ainsi : « désordre psychique à contenu absurde et sans valeur pratique ».

Nous avons bien changé depuis lors….. En faisant une rapide recherche sur internet, je viens de découvrir que rêver de :

  • café signifie que vous allez être diffamé

  • abricot signifie de vains espoirs

  • hérisson signifie la jalousie

  • acheter des pantoufles signifie mésentente dans le couple

  • hippopotame ne signifie rien car ce mot n’est pas dans le dictionnaire. Enfin un sujet dont vous pouvez rêver en paix et interpréter à votre guise.

  • avoir la variole signifie des richesses. Les derniers cas de variole ont été recensés en France il y a plus de 50 ans. C’est peut-être la rareté qui conduit à la richesse ?

Comment allez-vous interpréter un hippopotame varioleux (donc un très vieil hippopotame puisqu’il a une espérance de vie de 35 ans et non vacciné) achetant des pantoufles en compagnie de son ami le hérisson. Que se passera-t-il si, après avoir acheté 4 pantoufles ( = double mésentente dans le couple ?), ces derniers vont boire un café et manger des abricots ? Peut-être faut-il vous faire vacciner contre la variole ?

Mais, dites-moi : quelle est la plus absurde façon de faire ? Pour ma part, je mettrais bien une amande aux concepteurs d’un tel dictionnaire….

Source : magasine Essentielles, février-mars 2009

Read Full Post »

Older Posts »